7 aides financières à la rénovation énergétique d’un logement individuel en 2024

Vous êtes propriétaire d’un logement individuel ? Vous avez un projet de rénovation énergétique ? Que vous soyez propriétaire occupant ou bailleur, vous pouvez bénéficier d’une aide financière pour faire des travaux d’économie d’énergie et rénover votre bien. Découvrez les 7 principales aides au financement des travaux de rénovation énergétique en France.

7 aides financières pour des travaux d'économies d'énergie en logement individuel

1.    Les Certificats d’Économie d’Énergie

Aide publique… et privée à la fois

En 2005, le ministère de l’Écologie met en place une politique publique qui oblige les fournisseurs d’énergie à faire économiser l’énergie aux Français.

C’est le programme public des Certificats d’Économies d’Énergie.

Depuis les fournisseurs en France offrent aux particuliers de financer une partie de leurs travaux de rénovation énergétique avec des primes énergie ou primes CEE.

Les montants des primes CEE varient en fonction :

  • du niveau de revenus du ménage ;
  • des travaux effectués ;
  • le lieu de résidence du bénéficiaire.

Travaux éligibles

215 travaux de rénovation énergétique standardisés – c’est-à-dire dont l’impact en termes d’économies d’énergie a été vérifié et est garanti par l’État – sont éligibles aux primes CEE.
58 d’entre eux concernent le secteur résidentiel, et parmi eux 39 le logement individuel.

Prime CEE Isolation thermiquePrime CEE FenêtresPrime CEE Équipement électroménager
Isolation de combles ou de toitures
Isolation des murs
Isolation d’un plancher
Réduction des apports solaires par la toiture
Isolation d’un réseau hydraulique de chauffage ou d’eau chaude sanitaire
Isolation de points singuliers d’un réseau    
Remplacement de fenêtre ou porte-fenêtre complète avec vitrage isolant
Fermeture isolante sur fenêtre ou porte-fenêtre
Fenêtre ou porte-fenêtre complète avec vitrage pariétodynamique
Luminaire à modules LED avec dispositif de contrôle pour les parties communes
Dispositif d’affichage et d’interprétation des consommation d’énergie
Prime CEE Système de chauffage
Chauffe-eau solaire
Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau
Chaudière à haute performance énergétique
Radiateur basse température pour un chauffage central
Régulation par sonde de température extérieure
Appareil indépendant de chauffage au bois
Chaudière biomasse
Plancher chauffant hydraulique à basse température
Robinet thermostatique
Système de régulation par programmation d’intermittence
Récupérateur de chaleur à condensation
Ventilation double flux autoréglable ou modulé à haute performance
Ventilation mécanique simple flux hygroréglable
Pompe à chaleur air/air
Surperformance énergétique pour une bâtiment neuf
Raccordement d’un bâtiment résidentiel à un réseau de chaleur
Système de variation électronique de vitesse sur une pompe
Climatiseur performant (Outre-mer seulement)
Système solaire combiné
Rénovation globale d’une maison individuelle
Chauffe-eau thermodynamique à accumulation
Ventilation hybride hygroréglable
Émetteur électrique à régulation électronique à fonctions avancées
Pompe à chaleur hybride
Système énergétique comportant des capteurs solaires photovoltaïques et thermiques à circulation d’eau
Conduit d’évacuation des produits de combustion
Chauffe-bain à haut rendement ou à condensation
Dispositif solaire thermique

Les primes CEE sont cumulables avec les aides MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ, la TVA à 5,5 %, les aides publiques locales.

Les Coups de Pouce : des bonifications sur les primes CEE

Les travaux des particuliers sont éligibles aux Coups de Pouce CEE.

Les Coups de Pouce sont des bonifications portées sur les primes CEE pour certains travaux.

Les Coups de Pouce proposent une meilleure prime pour les travaux les plus efficaces, ceux qui génèrent le plus d’économies d’énergie ou qui contribuent à limiter le recours aux énergies fossiles.

Les Coups de Pouce CEE pour les logements individuels

Le Coup de Pouce Chauffage Particuliers
Pour les travaux en logement individuel  

Travaux éligibles (en remplacement d’un chauffage charbon, fioul ou gaz) :

Chaudière biomasse performante
Appareil de chauffage au bois très performant
Pompe à chaleur air/eau ou eau/eau  
Système solaire combiné
Pompe à chaleur hybride  

Éligible à tout logement individuel en monopropriété
Le Coup de Pouce Rénovation performante de maison individuelle
Pour les travaux de rénovation globale en maison individuelle

Travaux éligibles :

Bouquet de travaux avec un gain énergétique de 55 % au moins et portant sur au moins un geste de travaux d’isolation  

Les travaux ne doivent pas comporter de pose de chauffage à énergie fossile (fioul, gaz, charbon)

Éligible à toute maison individuelle construite depuis plus de deux ans      


Obligatoire :

Qualification RGE des professionnels de travaux  

Travaux réalisés sur la base d’une étude thermique effectuée par un bureau d’études RGE
Le Coup de Pouce Thermostat avec régulation performante
Forfait de 150 € de prime pour toute installation dans le logement individuel d’un ménage d’un équipement de programmation par intermittence du système de chauffage.

Les Coups de Pouce sont cumulables avec les aides MaPrimeRénov’, l’éco-PTZ, la TVA à taux réduit, les aides publiques locales.

Conditions d’obtention

Les primes CEE s’obtiennent directement auprès des fournisseurs d’énergie ou bien de leurs délégataires et mandataires CEE. Penser Mieux l’Énergie est mandataire CEE du fournisseur d’énergie ESSO.

2.    Les aides MaPrimeRénov’

Aide publique

Les aides MaPrimeRénov’ sont des aides publiques à la pierre, plus précisément à la rénovation énergétique des logements individuels des propriétaires.

Elles sont attribuées aux propriétaires, sur dossier, par l’ANAH, l’Agence Nationale de l’Habitat.

Elles ont été créées dans le cadre du Plan France Relance et ont remplacé ainsi le Crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE).

AidePublicType d’aideConditions d’éligibilitéTravaux éligibles
EfficacitéPropriétaires de logements individuels du parc privé (maisons ou appartements)
classés A, B, C, D ou E avec le DPE
Forfait selon revenusPropriétaires occupants et bailleurs qui possèdent un logement construit depuis plus de 15 ans 

Occupation du logement à titre de résidence principale  
Remplacement de chauffage
PerformancePropriétaires de logements individuels du parc privé (maisons ou appartements)  Proportionnelle au montant des travauxPropriétaires occupants et bailleurs qui possèdent un logement construit depuis plus de 15 ans 

Occupation du logement à titre de résidence principale  
Sans condition de ressources 
Rénovations globales
MaPrimeRénov’ CopropriétéCopropriétés immatriculées au registre national des copropriétés25 % du coût total des travaux (plafonné à 15 000 € maximum par logement)  
+ 30 % de l’AMO  
+ Bonus si sortie de passoire thermique et rénovation Bâtiment Basse Consommation (BBC) de 500 à 1 500 €  
+ MaPrimeRénov’ Copropriétaire
(pour ménages modestes, aide individuelle selon revenus)
Bâtiments construits il y a plus de 15 ans avec 75 % de résidences principales  

AMO obligatoire   Professionnel de travaux RGE  
Rénovation énergétique globale
dans les copropriétés
avec un gain énergétique
de 35 %

Les aides MaPrimeRénov’ sont cumulables avec les primes CEE, les Coups de Pouce, la TVA à 5,5 %, l’éco-prêt à taux zéro et les aides publiques locales.

Conditions d’obtention

Les aides MaPrimeRénov’ s’obtiennent sur demande et sur dossier sur le site de France Rénov’, le service public de la rénovation de l’habitat.

3.    Les aides des collectivités locales

Aide publique

Aujourd’hui, la plupart des régions, départements et communes développent leur propre accompagnement à la rénovation énergétique des bâtiments. Cet accompagnement comprend souvent des aides financières.

Bon à savoir

Consultez la liste de l’ensemble des aides locales par région sur le site de l’Agence Nationale pour le Logement (ANIL) :
https://www.anil.org/aides-locales-travaux/.

4.    Le chèque energie

Le chèque énergie est une aide annuelle versée aux ménages modestes pour les aider à payer leurs factures d’énergie. Institué en 2018, il remplace les tarifs sociaux de l’énergie pour payer les factures d’électricité, de gaz, de combustibles de chauffage et certaines charges de chauffage dans les logements conventionnés.

Les ménages dont le revenu fiscal de référence (RFR) 2022 par unité de consommation (UC) est inférieur à 11 000 euros, sont éligibles au chèque énergie 2024. Ils pourront faire leur demande jusqu’au 31 décembre 2024 sur un portail qui a ouvert en juillet.

Bon à savoir

Le chèque énergie est valable jusqu’au 31 mars de l’année suivante, et cumulable avec l’aide MaPrimeRénov’.
Le montant du chèque énergie est d’au minimum 48 € et d’au maximum 277 € TTC

Nombre de personnes vivant dans le foyerRFR inférieur à 5 700 € par UCRFR de 5 700 € à 6 800 € par UCRFR de 6 800 € à 7 850 € par UCRFR de 7 850 € à 11 000 € par UC
1 personne (correspond à 1 UC)    194 €146 €98 €48 €
2 personnes (correspond à 1 UC + 0,5 UC)240 €176 €113 €63 €
3 personnes et plus (correspond à 1 UC + 0,5 UC + O,3 UC pour chaque personne supplémentaire)277 €202 €126 €76 €

5.    La TVA à 5,5 %

Réduction d’impôt

Les travaux d’efficacité énergétique dans un immeuble résidentiel peuvent faire l’objet d’une réduction de TVA. Le taux réduit est de 5,5 %.

Travaux éligibles à réduction de TVA

Conditions d’éligibilitéBâtiment résidentiel construit il y a plus de deux ans
Travaux éligiblesTravaux concernant la pose, l’installation, l’adaptation ou l’entretien de matériaux, d’équipements, d’appareils ou de systèmes ayant pour objet d’économiser l’énergie ou de recourir à de l’énergie produite à partir de sources renouvelables par l’amélioration : de l’isolation thermique ; du chauffage et de la ventilation ; de la production d’eau chaude sanitaire.

6.    L’éco-prêt à taux zéro (éco-PTZ)

Prêt avantageux

L’éco-prêt à taux zéro est un prêt sans intérêts, qui peut être octroyé à des propriétaires ou copropriétaires (on parle alors d’éco-PTZ collectif) d’un bâtiment de plus de deux ans, qu’ils soient bailleurs ou occupants, pour financer des travaux de rénovation énergétique, et ce sans condition de ressources.

Modalités de l’éco-PTZ

 Rénovation partielleRénovation globale
Durée du prêt15 ans20 ans
Montant max30 000 €50 000 €
Conditions d’éligibilitéTravaux éligibles :

isolation de toiture ;
isolation des murs donnant sur l’extérieur ;
isolation des fenêtres et portes donnant sur l’extérieur ;
isolation des planchers bas ;
pose ou remplacement d’un système de chauffage ou d’une production d’eau chaude sanitaire ;
pose d’un système de chauffage à énergie renouvelable ;
installation d’une production d’eau chaude sanitaire utilisant une source d’énergie renouvelable.

Qualification RGE du professionnel de travaux requise
Qualification RGE du professionnel de travaux requise  

Audit énergétique avant travaux par un bureau ou architecte RGE  

35 % de gain énergétique après travaux  

Une consommation d’énergie primaire inférieure à 331 kWh/m2 sur les usages chauffage/climatisation et eau chaude après travaux

L’éco-prêt est cumulable avec les aides MaPrimeRénov’, les primes CEE, les Coups de Pouce, la TVA à 5,5 %, les aides publiques locales.

7.    les autres prêts travaux

En dehors de l’éco-prêt à taux zéro, il existe de nombreux prêts à la rénovation de l’habitat commercialisés par les banques françaises, ou bien distribués par des organismes privés, publics et des associations. Retrouvez ci-dessous quelques exemples de prêts avantageux pour vos travaux.

Le prêt rénovation de la CAF

La CAF propose à certains de ses allocataires un Prêt à l’amélioration de l’habitat (CAF).

Ce prêt à un taux avantageux (1 %) finance des travaux de rénovation thermique dans les logements occupés à titre de résidence principale. Il couvre 80 % du coût des travaux (plafond du prêt : 1 067 €). Il s’adresse aux allocataires avec au moins un enfant à charge qui bénéficient de plusieurs aides de la CAF.

Les prêts à taux zéro de l’Union d’Économie Sociale pour l’Accession à la propriété

L’Union d’Économie Sociale pour l’Accession à la propriété regroupe des sociétés anonymes d’intérêt collectif pour l’accession à la propriété.

Ces sociétés, dans le cadre d’une convention avec l’État, mènent diverses opérations pour aider à la mise en oeuvre des politiques publiques locales de l’habitat.

Souvent, elles proposent des prêts à taux zéro pour travaux de rénovation énergétique aux ménages modestes.

Bon à savoir

Les sociétés du réseau Procivis (membre de l’Union Sociale pour l’Habitat) proposent des prêts à taux avantageux aux ménages précaires qui ont un projet de rénovation énergétique.